Paprec Group et la gestion des déchets

De plus en plus, il convient de constater que la recrudescence de l’utilisation des accessoires de tout genre en plastique et autres produits toxiques non biodégradables, empoisonne réellement notre environnement. Le recyclage de ces déchets s’impose au quotidien dans nos villes et campagnes et représente un défi majeur pour notre société. Diverses organisations publiques et privées s’y adonnent, afin de rendre notre atmosphère plus vivable pour tous les êtres vivants. Paprec Group est l’une de ces organisations, dont le motif est l’assainissement de notre cadre de vie à travers le recyclage des déchets.

À la découverte de Paprec Group

Fondé en 1994 et dirigé depuis sa création par Jean Luc Petithuguenin, le groupe indépendant paprec Group s’inscrit comme l’hyper-spécialiste français du recyclage et des métiers de l’environnement. Il est N°1 du recyclage des plastiques, des piles et du papier, N°2 du recyclage des déchets de bâtiment, N°3 des déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE), du bois, des déchets industriels, de la collecte sélective. Paprec Group est également présent dans le recyclage de la ferraille, des métaux, des pneus et des déchets toxiques de tous genres. Le groupe envisage de réduire l’impact des déchets sur l’environnement, en réduisant le volume des déchets ultimes et en sécurisant ses sites de stockage, épargner les ressources naturelles et l’énergie en augmentant le volume des déchets recyclés et énergétiquement valorisés, ensuite réduire les émissions de gaz à effet de serre en améliorant le taux de captage du biogaz sur ses sites et en adoptant des pratiques  » low carbon « .

La gestion des déchets

Avec le groupe Paprec, la gestion des déchets est organisée selon la nature de la matière constituante. Ainsi, on distingue les différents types de recyclage suivants : le recyclage bois, le recyclage déchets de chantier, le recyclage déchets industriel banal (DIB), le recyclage déchets industriel dangereux (DID), le recyclage papiers carton, le recyclage pile et DEEE, le recyclage plastique, le recyclage véhicules hors d’usage. En ce qui concerne le recyclage bois, réceptionnés sur les sites de traitement, les déchets de bois sont triés, puis broyés suivant différents calibres.

Les impuretés comme le fer, les non-ferreux, les pierres, les plastiques ou le verre, sont ensuite enlevées. Les déchets inertes, quant à eux (pierres, matériaux de terrassement et de démolition, briques, verre,…), représentent environ 65 % des déchets de chantiers. Triés, puis recyclés, ils peuvent être réutilisés en remblai. Les déchets non dangereux (bois, cartons, plastiques, métaux, plâtre,…), sont envoyés sur différentes filières de recyclage pour être valorisés. Les déchets dangereux (bois traités, métaux lourds, peintures, solvants,…) sont traités dans des filières spécialisées. En outre, Il existe cinq grandes familles de plastique recyclable : le polychlorure de vinyle (pvc), le polyéthylène (PE), le polystyrène (PS), le polyéthylène téréphtalate (PET) et le polypropylène (PP).

Collectés, les déchets d’emballage plastique sont triés par famille de plastique et mis en balle, puis conduits vers une usine de traitement, pour y être prélavés puis triés à nouveau. Les déchets sont alors broyés en paillettes, puis lavés, rincés, essorés, séchés et tamisés et régénérés, pour obtention de granulés. Par ailleurs, les déchets industriels dangereux (DID), sont des déchets qui peuvent provoquer des nuisances pour l’Homme ou pour l’environnement : huiles usagées, solvants, batteries, peintures, emballages souillés, aérosols, produits cosmétiques et pharmaceutiques, déchets phytosanitaires, boues industrielles,… Ils nécessitent des modalités particulières de collecte et de traitement, car ils contiennent des éléments polluants pour l’eau, l’air ou les sols.