Quand a-t-on recours à  la dessiccation du sol ?

La dessiccation est un procédé qui consiste à éliminer l’eau d’un corps, à un stade poussé. Ce procédé qui peut être naturel ou artificiel, vise à éliminer le plus d’eau possible. Il peut se faire dans le domaine de l’alimentation, les moyens de transport, l’agriculture, etc. La dessiccation du sol est un procédé d’assèchement, qui s’impose dans les cas de remontées capillaires et l’excès d’humidité du sol.

Les remontées capillaires

Les remontées capillaires représentent l’une des principales causes de l’humidité à l’intérieur d’une construction. Elles consistent en la remontée dans les murs enterrés jusqu’à une hauteur de 1 m 50, de l’humidité du sol. Ces remontées peuvent affecter les murs non imperméables, les fondations et les murs capillaires. La finesse des murs capillaires est plus favorable à la remontée de l’humidité.

Pour identifier les remontées capillaires, vous devez observer la partie basse des murs à l’intérieur et à l’extérieur. À l’intérieur, le salpêtre peut causer le décollement de plâtre et le pourrissement du bois. Il peut y avoir l’apparition des petits champignons et le décollement du papier peint en pas. À l’extérieur, vous pouvez observer des cloques, des auréoles et du crépi dégradé. Dans le cas de l’apparition de ces signes, vous devez faire la dessiccation.

Les différents procédés de dessiccation pour lutter contre les remontées capillaires

Dans le cas des remontées capillaires, vous pouvez faire la dessiccation électro-osmotique ou électronique, ainsi que la barrière étanche. La dessiccation électro-osmotique qui peut être active ou passive, crée une différence de potentiel qui attire vers le sol, l’humidité. La dessiccation électronique est un procédé d’électro-osmose à distance. La barrière étanche consiste à créer une coupure de capillarité d’une quinzaine de centimètres au-dessus du sol et à y injecter un produit hydrophobe à base de gels acrylamides, de silicones, de résines époxydes, etc.

L’excès d’humidité du sol

L’excès d’humidité des sols est un véritable problème, qui rend les champs inaccessibles. De plus, il empêche l’ensemence et la récolte. Les répercussions de la saturation en eau, varient en fonction de la texture de sols. La dessiccation naturelle se fait rapidement sur les sols à texture moyenne et grossière. Sur les sols argileux, la dessiccation est plus lente. Cette saturation des sols, peut avoir des conséquences sur la croissance végétale et la propriété des sols.

Par ailleurs, l’usage des machines agricoles peut entraîner le tassement, puisque ces sols sont moins résistants à la pression des pneus. Ce tassement empêche la croissance des racines et la circulation de l’eau et de l’air.

Les différents procédés de dessiccation pour lutter contre l’excès d’humidité du sol

La dessiccation des sols saturés en eau, peut se faire par la plantation de culture couvre-sol. Ces plantes ont pour propriété, de protéger le sol contre l’érosion et d’en améliorer la structure. Aussi, elles permettent d’anéantir les parasites. L’usage du dessiccant est également possible pour la culture de porte-graines et en faciliter la récolte. En ce qui concerne le problème de tassement, il vaut mieux attendre l’assèchement des sols avant d’utiliser la machinerie agricole.