Comment adopter une politique d’achat plus responsable ?

L’adoption d’une politique d’achat responsable permet aux entreprises d’être en phase avec la réglementation environnementale en vigueur. Elle aide aussi à augmenter les marges de la société en gardant les prix de cession des produits constants. Cependant, pour profiter de tous ces avantages, vous devez respecter certaines étapes pour la mise en place de cette politique au sein des structures. Découvrez à cet effet tout ce qu’il faut savoir pour mieux vous y prendre !

Continue reading « Comment adopter une politique d’achat plus responsable ? »

Qu’est-ce qu’une installation hydraulique ?

Avec leur pluralité d’applications, les systèmes hydrauliques jouent un rôle important dans le secteur industriel. Ce sont des systèmes indispensables dans l’univers de la mécanique, de l’automobile et du génie civil. Découvrez dans ce dossier ce qu’est l’installation hydraulique, ses avantages, ainsi que ses domaines d’utilisation.

Continue reading « Qu’est-ce qu’une installation hydraulique ? »

Quels sont les matériaux les plus écologiques ?

Le réchauffement climatique fait partie des problèmes majeurs auxquels est confrontée la planète entière. Pour limiter l’émission des gaz à effet de serre, une méthode simple est de privilégier l’usage des matériaux écologiques. Voici une liste des meilleures matières écolo.

Le bois

Aujourd’hui, le bois est incontestablement le matériau écologique le plus répandu. Naturel et chaleureux, il est aussi résistant, recyclable et renouvelable. De même, c’est un matériau réputé pour sa performance. Il est en effet près de 15 fois plus isolant que le béton. C’est d’ailleurs ce qui explique le fait qu’il soit de plus en plus sollicité pour construire l’ossature des bâtiments. Si vous avez pour projet de construire un bâtiment en bois, faites un tour sur le site https://www.renouvelle.org/

Le chanvre

Le chanvre est une plante qui est aussi reconnue comme un matériau écologique. Il pousse facilement, même sur les sols les plus pauvres et nécessite peu d’eau. La plante croît aussi sans pesticide et pratiquement sans le moindre engrais. Lorsqu’il est mélangé avec la chaux, on obtient un béton qui peut être appliqué sur des planches de coffrage. Une fois que le béton a séché, les constructeurs retirent les planches avant de s’en servir.

La laine de mouton

En plus d’être écologique, la laine de mouton est très performante. Elle est aujourd’hui très recommandée dans les régions les plus humides. En réalité, cette matière est capable d’accumuler l’humidité et de la libérer sans s’abîmer. La laine de mouton est surtout une matière renouvelable et recyclable.

La brique monomur

La brique monomur est un matériau écologique classique. En terre cuite, elle présente des alvéoles et contient de l’air. Elle présente également une inertie importante, ce qui lui confère un excellent pouvoir d’isolation. La brique monomur est réputée pour sa grande solidité. C’est pourquoi elle est de plus en plus utilisée pour la construction de certains immeubles.

La ouate de cellulose

Elle est conçue à partir de journaux et de papiers recyclés. Ceux-ci sont traités pour être ininflammables et antifongiques. La ouate reçoit un traitement anti-moisissures, ce qui la rend invulnérable à l’humidité et au tassement. Par ailleurs, ce matériau n’attire pas les nuisibles. Elle est en effet traitée au sel de Bore ou à l’hydroxyde d’aluminium. Elle possède également une bonne résistance thermique.

La ouate de cellulose est le plus souvent commercialisée en vrac. Elle se pose par épandage ou par insufflation mécanique. Il peut arriver qu’elle se présente sous forme de panneaux. Seulement, dans ce cas, elle est liée à des fibres de polypropylène ou polyéthylène. Ceux-ci lui ôtent alors un peu de son côté écologique.

En définitive, les matériaux les plus écologiques sont le bois, le chanvre, la laine de mouton, la brique monomur et la ouate de cellulose.

Eviter un désastre écologique grâce au recyclage du plastique

Les emballages plastiques sont devenus un problème planétaire au cœur des discussions pour la protection de l’environnement. Le recyclage du plastique fait partie des solutions apportées pour éviter un désastre écologique. Comment ? Réponse dans ce focus.

Le danger du plastique pour l’environnement

La majorité des plastiques utilisés dans le monde ne sont pas biodégradables. Sa composition complexe fait que le plastique prend plusieurs centaines d’années pour se dégrader complètement. Les dégâts causés par le plastique sont tels qu’ils ont donné naissance au septième continent qui n’est rien autre qu’une grande surface constituée de déchets plastiques accumulés depuis plusieurs décennies. Ce continent de plastiques flottants sur les océans ne cesse d’élargir ses périmètres du fait de la pollution croissante causée par la mauvaise gestion des déchets plastiques.

Les déchets plastiques menacent la faune maritime et par corrélation, les animaux et les hommes qui se nourrissent de cette faune. Sur la terre ferme, un nombre important de déchets plastiques sont abandonnés dans la nature. Non seulement, ces déchets salissent l’environnement mais elle constitue également un réel danger pour les écosystèmes. Les statistiques sur la quantité de déchets plastiques dans la nature sont alarmantes. Il urge donc de mettre en place des stratégies efficaces pour renverser les chiffres comme le montre cet article sur la gestion et le recyclage du plastique.

Le recyclage du plastique : une solution de protection de l’environnement

Face au danger que représente le plastique pour l’environnement, une solution à la portée de tous a vu le jour. Il s’agit du recyclage du plastique. Cette solution toute simple se révèle efficace pour assainir et réduire de manière considérable la quantité de déchets plastiques dans la nature. Ainsi, les plages se trouvent être plus propres, le rythme de pollution des océans par le plastique a nettement régressé. Alors, les poissons sont moins exposés et la qualité de l’eau est meilleure.

Contrairement à la fabrication initiale de plastique, le recyclage permet la production d’objets en plastique sans consommation d’énergies non renouvelables. Non seulement cela préserve les énergies non renouvelables impliquées dans leur fabrication mais se révèle aussi économique. Il a été prouvé qu’une tonne de bouteilles en plastique PET recyclée correspond à 830 litres de pétrole économisés. Le recyclage du plastique réduit également la consommation de plastique neuf. Ce qui, par la même occasion, fait décroître la demande en plastique.

Procédure de recyclage du plastique

Le recyclage du plastique démarre avec le triage des emballages plastiques dans les ménages. Une fois les déchets plastiques triés, ils doivent être déposés dans un bac ou encore un conteneur de tri sélectif. Ces emballages plastiques doivent être vides, mais ne nécessitent pas de rinçage. Toutefois, les emballages ayant contenu des substances telles que les lubrifiants automobiles ou produits toxiques ne sont pas concernés par le recyclage du plastique.

Ces déchets seront ensuite collectés par des camions pour être traités par un centre de tri. Ce dernier effectue un nouveau tri en fonction de la nature du plastique (PET, PE, PS, PP, etc.). Les déchets sont ensuite compactés et envoyés dans une usine de régénération du plastique où ils seront transformés en paillettes puis, en granulés de plastique. Ce sont ces granulés qui servent à la fabrication de nouveaux objets.