Qualiconsult, un portail ouvert sur les formations, stages, offres d’emploi…

Pour une activité dont on ne maîtrise pas les contours, il est important de se référer aux professionnels du domaine. En fonction de l’objectif à atteindre, différents services peuvent être proposés. Le domaine de l’immobilier est un secteur toujours en expansion. Mais pour avoir des réalisations de grande qualité, il est important de prendre les mesures et précautions adéquates pour bâtir en toute légalité. Il existe des organismes qui offrent des compétences de contrôle, d’assistance et d’inspection dans le domaine. Le Groupe Qualiconsult est une référence en la matière. Plus de détails dans cet article.

Qu’est-ce que Qualiconsult ?

Créé par quelques professionnels du contrôle technique en 1982, Qualiconsult est un groupe français qui a pour mission l’assistance technique aux maîtres d’ouvrages. Progressivement, elle s’est implantée dans toute l’Europe et bien plus aujourd’hui. C’est un groupe au fonctionnement indépendant qui propose toute une diversité de compétences dans les secteurs industriel et tertiaire. Son équipe d’experts se compose de spécialistes en contrôle technique, en diagnostic amiante, diagnostic plomb, inspection, assistance et formation. Dans tous ces différents domaines, le Groupe Qualiconsult accompagne ses clients. Il permet une très grande maîtrise des risques en matière de construction et surtout une valorisation de patrimoine. Le diagnostic immobilier qu’il fait en amont de toute construction permet une meilleure compréhension du client.

Fonctionnement de Qualiconsult

Avec plus de 2 000 collaborateurs, le Groupe intervient dans la promotion et l’investissement immobilier. La santé, l’hôtellerie et la restauration sont des secteurs couverts également. Pour chacun d’eux, des formations sont disponibles, des offres de stage ainsi que des offres d’emploi. La grande distribution en matière de commerce, le transport, la logistique ainsi que le domaine industriel sont également concernés par les prestations de Qualiconsult. Avec des compétences avérées et internationalement reconnues, le Groupe a reçu environ 25 reconnaissances. Il détient notamment des certifications, des agréments et des qualifications d’organismes extérieurs.

Pourquoi préférer Qualiconsult ?

Dans le cadre de prestations de services aux particuliers et aux professionnels, il existe bien des structures offrant de la compétence. Mais face à la multiplicité d’organismes, il n’est pas simple de se décider. Qualiconsult est l’une des organisations avec le plus de rendements. Peu importe le type de métier, son évolution et son patrimoine, des solutions adaptées sont disponibles pour mieux répondre aux attentes du client. Le suivi de la carrière est aussi une préoccupation pour le Groupe qui œuvre en ce sens en proposant des offres d’emploi pour des carrières sur le long terme. Un parcours de progression bien élaboré pour une carrière sur la durée est proposé.

Depuis 30 ans, le savoir-faire développé par Qualiconsult au sein de ses différentes filiales et divisions permet de mieux servir les clients. Son équipe d’experts et de personnes expérimentées assurent un contact direct et permanent pour la résolution des problèmes quels qu’ils soient. Faisant recours à la Loi Carrez, elle assure la protection des acquéreurs de lots de copropriétés dans l’immobilier.

Lire la suite

Vélo’v, un système à caractère écologique ?

En visite dans la métropole de Lyon, vous rencontrerez un système écologique très ingénieux qui assure la circulation des populations lyonnaises: Vélo’v. Qu’est-ce que Vélo’v ? Réponse dans ce billet.

L’origine de Vélo’v

JCDecaux, groupe industriel français spécialisé dans la publicité urbaine a, depuis sa création, été très sensible aux aspects environnementaux de son activité. Il a de ce fait opté pour l’embellissement des villes. Il a aussi proposé des mobiliers de développement durable. C’est dans le respect de son engagement pour l’écologie que la multinationale lance, dans les années 2000, le vélo en libre-service, appelé Cyclocity. En mai 2005, JCDecaux exploite le système Cyclocity à Lyon et à Villeurbanne sous le nom de Vélo’v.

Le fonctionnement de Vélo’v

Vélo’v, ce sont 4 000 vélos répartis dans plus de 300 stations disséminées dans les villes de Villeurbanne et de Lyon. Le succès de ce système se repose sur la facilité d’usage du service, la qualité de la maintenance, la fiabilité des équipements et le maillage complet des villes. Vélo’v est un procédé en aller simple. En effet, les nombreuses bornes Vélo’v installés à Lyon offrent à l’utilisateur la possibilité de prendre un vélo près d’un point de départ A et de la déposer au point d’arrivée B. Pour utiliser le service, l’utilisateur doit acquérir une carte journalière (1,5 euro), hebdomadaire (5 euros) ou annuelle (allant de 15 à 25 euros). Il fera alors son choix entre les formules d’abonnement existantes : celle de courte durée et celle de longue durée.

La procédure se résume à présenter la carte acquise à une borne Vélo’v, choisir un vélo parmi ceux mise à la disposition des utilisateurs. Ainsi, on peut effectuer son trajet et une fois à destination, rendre le vélo en l’enclenchant dans une des bornettes libres d’une station Vélo’v proche de la destination. L’application Vélo’v officiel, mise en ligne depuis mai 2018, permet de louer un vélo sans avoir à passer par la borne. Pour les personnes ne disposant pas de cartes de crédits avec code PIN, il leur est possible de télécharger en ligne le formulaire d’abonnement.

Vélo’v un système fiable et écologique

La carte Vélo’v, disponible dans les bornes Vélo’v, n’est autorisé qu’aux personnes ayant au minimum 14 ans et possédant une police d’assurance de responsabilité civile. Une fois le vélo loué, la première demi-heure de trajet est gratuite et en cas de non-restitution ou de grosse détérioration du vélo par l’utilisateur, une caution de 150 € est retenue. Pour faciliter l’usage du système, sur les hauteurs où les vélos sont rarement raccrochés, on rencontre des stations bonus qui offrent 30 minutes à l’abonné qui y dépose le vélo. Grâce à la mise en place du réseau avec un grand nombre de pistes et bandes cyclables, vous pourrez sillonner paisiblement Lyon et le Grand Lyon à vélo. Les vélos Vélo’v ne représentant qu’un quart du trafic, allez découvrir un moyen plaisant de se promener à Lyon en respectant l’environnement.

Lire la suite

Quelles sont les missions d’Airparif ?

La règle générale est qu’au bout de quelques minutes sans oxygène, on meurt par asphyxie. L’air est donc un élément essentiel à l’homme. Le tout ne suffit pas de respirer, il faut respirer le bon air et cela est un vrai défi quand on voit l’environnement dans lequel on vit aujourd’hui. Lorsqu’on vit dans un pays hyper industrialisé, on n’a pas la certitude de respirer de l’air pur. Heureusement, il existe des organismes qui s’occupent de la qualité de l’air. En France, on a, par exemple, Airparif qui intervient en région Île-de-France. On vous en parle dans cet article.

Airparif, présentation

C’est suite à l’incident de Grand Smog de Londres en 1952 qui a causé plus de 4 500 morts qu’une prise de conscience générale a commencé à être prise par rapport à la qualité de l’air. De nombreuses associations de surveillance de la qualité de l’air naissent dont Airparif. Airparif (Association interdépartementale pour la gestion du réseau automatique de surveillance de la pollution atmosphérique et d’alerte en région d’Île-de-France) est décrite comme un organisme français qui s’occupe de la qualité de l’air afin qu’elle soit dans les normes prescrites par l’OMS. Elle intervient en Île-de-France et a son siège à Paris. C’est donc elle qui est chargée de surveiller la pollution à Paris. Airparif a été fondée en 1979 par Jean Felix Bernard, qui fut président du Conseil national de l’air. Elle compte actuellement un peu plus de 70 employés. C’est une association à but non lucratif agréée par le Ministère français de l’écologie et du développement durable. Au niveau de la gestion de cette association, le conseil d’administration comprend des représentations des couches qui interviennent dans la protection de l’environnement. Ce conseil d’administration comprend donc quelques membres pour représenter l’État et le Conseil de la région Île-de-France, des membres d’autres associations de protection de l’environnement…

Que fait concrètement Airparif ?

La mission principale à laquelle est assignée Airparif est la surveillance de la qualité de l’air dans la région de l’Île-de-France. Ainsi, elle est chargée de prévoir tous les cas de pollution atmosphérique afin de trouver des solutions de prévention. Mais elle ne fait pas que cela. Airparif fait aussi le point des mesures prises pour réduire les pollutions et les inconvénients du gaz à effet de serre. Elle informe les autorités et les populations de l’état de la pollution. Le travail de cette association se fait au quotidien. Elle mesure donc la qualité de l’air chaque jour et fournit les données aux autorités.

Parallèlement, elle fournit des bulletins d’information sur la teneur des principaux polluants dans l’air. Il s’agit de l’ozone, du dioxyde de soufre du dioxyde d’azote, des particules suspendues dans l’air, du monoxyde de carbone… Afin de réussir sa mission, Airparif travaille en étroite collaboration avec les autorités de la région. Il est d’ailleurs possible d’avoir les informations sur la qualité de l’air sur www.prefecturedepolice.interieur.gouv.fr. L’Association utilise des outils tels que les stations de mesure, les outils de modélisation et les campagnes de mesure.

Lire la suite

Qualit’EnR: le catalogue virtuel des installateurs d’énergies renouvelables

L’énergie électrique est une ressource d’une importance capitale dans le quotidien de tous. Depuis longtemps, sa production se base principalement sur l’utilisation des ressources fossiles. Une exploitation abusive de ces ressources du fait de la forte demande a conduit à la destruction d’écosystèmes favorisant les changements climatiques. Les énergies renouvelables sont donc l’alternative. Ainsi, il existe des sources d’énergie renouvelables jouant le même rôle que les énergies fossiles. Il existe des associations évoluant spécifiquement dans le domaine des énergies renouvelables comme Qualit’EnR. Plus de détails dans cet article.

Que comprendre par énergies renouvelables ?

En abrégé EnR, les énergies renouvelables sont l’ensemble des sources d’énergie qui peuvent être renouvelées de façon naturelle et assez rapide par des ressources dont l’exploitation est jugée inépuisable par l’homme au fil du temps. En majorité, elles proviennent des phénomènes naturels constants ou cycliques. Il existe principalement cinq types de sources d’énergies renouvelables : l’énergie solaire, l’énergie éolienne, l’énergie hydraulique, la biomasse et l’énergie géothermique. L’énergie solaire comprend l’énergie thermique relative à la chaleur et l’énergie photovoltaïque relative à la lumière utilisant les cellules photovoltaïques. L’énergie éolienne est le descendant des moulins à vents. L’énergie est produite à partir des déplacements des masses d’air qui font tourner des turbines pour la production de l’électricité. L’énergie hydraulique est obtenue grâce aux courants marins notamment dans le cas des barrages. Elle peut également être marémotrice ou même osmotique. L’énergie de la biomasse est celle obtenue par la gazéification, la combustion, la pyrolyse et la méthanisation. La géothermie fait appel à l’utilisation de la chaleur de l’intérieur de la terre. La loi de transmission énergétique est toujours respectée dans le processus des énergies renouvelables.

Apports de Qualit’EnR

L‘importance des énergies renouvelables n’est plus à démontrer. En plus d’être saines, elles permettent de préserver l’environnement. Fondée en 2006, Qualit’EnR est une association œuvrant pour la qualité d’installation des systèmes électriques à énergies renouvelables. Elle veille aussi à la gestion des dispositifs RGE, notamment Qualisol, Qualibois, QualiPV, Qualiforage et QualiPAC. En se basant sur des principes bien définis et standards, elle permet de sélectionner les entreprises et les professionnels en mesure d’offrir de meilleures prestations. Les moyens indispensables sont mis à disposition pour l’atteinte des résultats notamment la délivrance de qualification RGE.

Aussi bien pour des particuliers que des professionnels, Qualit’EnR s’engage à offrir la bonne information pour l’obtention de bonnes ressources. Elle dispose d’un annuaire des professionnels en installation de systèmes d’énergies renouvelables qui ont pu obtenir l’une des cinq qualifications. Sur www.qualit-enr.org, il est facile de faire une demande pour trouver près de chez soi un meilleur installateur de système d’énergie renouvelable. Le service Contact permet d’orienter un potentiel acquéreur de système renouvelable vers le service qui convient le mieux à ses attentes. Qualit’EnR permet la satisfaction des besoins énergétiques dans le respect de l’environnement et la préservation des ressources naturelles.

Lire la suite

Les déchets électroniques sont collectés et traités par Recylum

Le domaine de l’électricité produit des biens utiles, puis génère des déchets électroniques qui sont souvent dangereux pour l’environnement. Il s’agit par exemple des lampes, des ampoules fluorescentes… C’est dans l’optique de préserver l’écosystème naturel et tout ce qui le constitue que des organismes écologiques comme Recylum sont nés. Recylum est une structure qui a pour ambition de faire respecter le Code de l’environnement par le recyclage et le traitement des déchets électroniques. Comment fonctionne cet éco-organisme ? Quel est son objectif ? Ses actions ? Découvrons des éléments de réponses dans cet article.

Recylum : que fait-il ?

Savez-vous que les déchets électriques et électroniques sont autant dangereux que les déchets industriels et la ferraille ? Bien évidemment, parce qu’ils fonctionnent souvent grâce à un branchement sur un réseau électrique basse tension. Ces déchets n’étant pas de la même nature que les autres types de déchets, demandent une attention particulière et un traitement spécifique. Voilà ce que fait Recylum, dont l’objectif est d’abord d’organiser la collecte de ces déchets, leur dépollution et enfin leur recyclage. Autrement dit, il s’agit d’un éco-organisme qui dont l’objectif est de collecter, de traiter et de recycler les déchets électriques et électroniques professionnels.

Recylum assiste donc les pouvoirs publics dans la gestion de ce type de déchets. Il aide les fabricants d’équipements électriques pour la collecte et la valorisation des déchets électriques et électroniques résultant des produits fabriqués et vendus. Recylum permet ainsi aux producteurs de respecter le principe de la Responsabilité Élargie du Producteur, qui leur est imposée par la loi. Recylum est en effet un éco-organisme agréé par les pouvoirs publics comme non lucratif. Cependant, il bénéficie du financement des entreprises productrices.

Comment fonctionne Recylum ?

Recylum a un mode de fonctionnement simple. Il établit dans un premier temps un partenariat avec les entreprises ou chantiers de rénovation. Ensuite, il leur offre gratuitement des bacs de recyclage, qui serviront à accueillir tous les DEEE (appareils d’éclairage de sécurité, systèmes de sécurité incendie, enseignes lumineuses, appareils d’éclairage, systèmes de fermeture, appareils électroniques de sécurité…). Les bacs sont retirés une fois pleins et souvent sous la demande des chefs chantiers. Recylum dispose également de points de collecte où les ménages peuvent envoyer les déchets pour qu’ils soient récupérés.

La valorisation de ces déchets consiste à dépolluer et séparer ceux dangereux (qui sont isolées) de ceux non dangereux (qui sont envoyés au broyage et ensuite au recyclage). Recylum recycle plus de 78 % du poids de ces déchets. Recylum a eu à accompagner plus de 130 écoles parisiennes et ménages. Il recycle plus de 60 000 tonnes de DEEE par an.

Lire la suite